Silhouettes de gens avec bulles de paroles

L’écriture inclusive : comment s’en sortir ?

Nombreux sont ceux et celles qui grincent les dents en entendant la fameuse règle stipulant que « le masculin l’emporte sur le féminin ». Tandis que les débats font rage sur la nécessité de renouveler la langue, – rappelons-nous la controverse entourant l’acceptation du nouveau pronom « iel » par Le Robert – une chose est certaine : de nombreuses entreprises souhaitent adopter une écriture plus inclusive.

Si vous avez cette volonté de mieux refléter l’égalité homme-femme dans vos communications écrites, Le Clavier Futé vous donne quelques outils pour y parvenir. L’agence de marketing de contenu à Montréal vous aide à rédiger des textes inclusifs et agréables à lire.

Des astuces futées !

Si votre volonté se voit freinée par l’idée du point médian ou par l’ajout de marques typographiques jugées rebutantes, sachez qu’il y a souvent un moyen de les limiter, voire de les éviter complètement. Voici quelques astuces :

  • Utiliser des noms collectifs

Cette méthode, sans ajouter de mot ni d’élément typographique, consiste à utiliser un terme générique renvoyant à un ensemble. Voici quelques exemples de changements que vous pourriez faire :

Plutôt que :Essayez :
Les étudiants et les étudiantesLa communauté étudiante
Les rédacteurs et les rédactricesL’équipe de rédaction
Les enseignantes et les enseignantsLe corps enseignant
Les clients et clientesLa clientèle
Les employé.e.sLe personnel

De la même façon, essayez d’adopter des mots épicènes lorsque c’est possible, c’est-à-dire des mots qui ont la même forme lorsqu’ils sont féminins ou masculins. Par exemple, on peut parler d’une ou d’un internaute, d’une ou d’un spécialiste, etc. Écrire « les spécialistes du marketing » inclura d’emblée tous les genres, à l’inverse de « les experts en marketing ».

  • Au singulier, doubler le déterminant

Il peut arriver que l’on souhaite mentionner quelqu’un dont on ne connaît pas le genre. Dans ce cas, il est parfois possible de doubler le déterminant comme suit, en effectuant l’accord de proximité : « le ou la cuisinière ».

  • Modifier la syntaxe de la phrase

On cherchera à éviter les noms genrés ou les adjectifs en éliminant des éléments ou en inversant la voix (passive ou active). Ces manipulations varient selon le contexte et requièrent parfois un peu de créativité :

Plutôt que :Essayez :
La majorité des étudiants a fait ses choix de cours.La majorité a fait ses choix de cours.
Les clients peuvent magasiner en ligne.Il est possible de magasiner en ligne.
Si vous êtes satisfaits, laissez-nous un commentaire.Faites-nous part de votre satisfaction en commentaire.
  • Utiliser le point médian ou doubler les noms

Parfois, les mots épicènes et noms collectifs n’existent pas et il est difficile de modifier la phrase sans compromettre sa clarté. Dans ce cas, le choix vous revient d’opter pour le point médian ou d’écrire les formes masculine et féminine. Vous écrirez par exemple « les Québécois.es » ou « les Québécois et les Québécoises ». La seconde occurrence se nomme la « double-flexion ».

Notez que le point médian est à privilégier à la parenthèse, qui laisse entendre que la forme féminine est secondaire.

Quelle influence sur le référencement SEO ?

Une crainte de nombreuses entreprises est celle que leurs contenus ne gagnent pas la visibilité espérée en utilisant l’écriture inclusive. En effet, rares sont les internautes qui recherchent des mots-clés avec des points médians. Le référencement est de plus en plus intelligent et privilégie les textes bien lisibles.

Cependant, il faut justement faire confiance à cet algorithme de plus en plus affuté. D’une part, la recherche sémantique gagne du terrain avec Google : cela signifie entre autres que le sens du mot prime sur sa forme exacte. En outre, les formes incluant le point médian se multiplient sur le web.

Si le point médian suscite des inquiétudes, rien ne vous empêche d’opter pour une autre solution : la double-flexion, les termes épicènes ou les noms collectifs en font partie. Les deux derniers répondent aussi à l’exigence de concision qu’appelle le référencement naturel.

Avec de la volonté et quelques efforts, il est possible de choisir la voie de l’écriture inclusive sans affecter la qualité des contenus web. Oserez-vous ?

Le Clavier Futé répond à vos exigences

L’écriture inclusive peut être ardue à maîtriser sans commettre d’erreurs. Faire affaire avec une équipe comme Le Clavier Futé peut vous simplifier la tâche : après le travail de rédaction professionnelle, chaque texte est finement révisé. Avec Le Clavier Futé, construisez des contenus rédactionnels à votre image.

Scroll to Top